Organismes membres

Services d'aide en prévention de la criminalité / CRC L'Étape / Centre La Traverse

Prônant des valeurs de justice, de respect et de sécurité, l’organisme Services d’aide en prévention de la criminalité a pour mission de prévenir la criminalité dans son milieu par l’entremise d’activités de prévention primaire (visant l’ensemble de la population), secondaire (ciblant les personnes à risque de commettre des actes criminels ou délictueux) et tertiaire (ciblant les personnes susceptibles de récidive).

Par le biais de ses nombreux services et l’encadrement dispensé tant par ses bénévoles que par son personnel qualifié, le SAPC favorise la réinsertion sociale de tout individu présentant des difficultés d’adaptation en société, qu’il s’agisse de personnes contrevenantes, de personnes défavorisées, de personnes à la santé mentale fragile, de personnes toxicomanes, de personnes itinérantes ou à haut risque d’itinérance ou de tout autre type de personne réclamant aide et soutien d’urgence.

Le SAPC joue donc un rôle essentiel dans la réhabilitation d’individus en difficulté.  Son apport social et communautaire contribue à la lutte contre la pauvreté et l’exclusion, ce qui tend indéniablement, « par ricochet », à diminuer la criminalité de façon significative.

Nos points de service

  • Centre L'Étape

    Fondé en 1988, le Centre L'Étape est un CRC qui offre des services de réinsertion sociale aux contrevenants adultes aux prises avec des problèmes d'alcool ou de drogues.

    Programme

    Se consacrant aux contrevenants engagés dans la voie de la désintoxication, le Centre a adopté une approche inspirée du mouvement des A.A. et de la «thérapie de la réalité». En plus d'offrir l'hébergement et une thérapie de désintoxication, le Centre aide à la réintégration au travail de ses résidants et à leur «réorganisation psychosociale». Le candidat admis signe un «contrat d'engagement» avec le Centre. Dans une première étape, le résidant entreprend une cure fermée d'au moins trois semaines suivie d'une cure semi-fermée de deux semaines. La deuxième étape est axée sur la réinsertion sociale proprement dite, laquelle comporte l'acquisition d'habilités personnelles (gestion des finances) et socioaffectives. Le programme comporte quatre réunions A.A. par semaine, dont une au Centre, et des activités collectives.

    Services

    • Hébergement
    • Thérapie de désintoxication
    • Consultation d'un psychologue
    • Support des bénévoles A.A.
    • Loisirs
    • Thérapie de groupe ou individuelle

    Clientèle

    Détenus fédéraux et provinciaux présentant des problèmes de dépendance à l’alcool ou aux drogues.

    Capacité

    15 places

    Conditions d'admission

    • Respect du programme, dont l'immersion fermée de trois semaines
    • Meetings A.A. obligatoires
    • Respect de l'anonymat (règle des A.A.)

    Critères d’exclusion

    • Les cas psychiatriques non stabilisés;
    • Les personnes se déplaçant en fauteuil roulant;
    • Les personnes refusant de participer aux meetings A.A.

    Renseignements additionnels

    Accréditation SCC-Direction générale des services correctionnels. Contrat de service avec le SCC. Le candidat de juridiction fédérale est référé par un AGC suite à une enquête communautaire. Le Bureau de Sherbrooke du SCC, au téléphone 819 564-4235.

    Coordonnées

  • Centre La Traverse

    Fondé en 1978, le Centre La Traverse est un CRC offrant des services de réinsertion sociale aux contrevenants adultes. Motivés par une approche humaniste, les intervenants du Centre utilisent la «thérapie de la réalité» afin d'aider les résidants à prendre leurs responsabilités et à composer avec le système.

    Programme

    D'une durée de quatre à six mois et pouvant être prolongé jusqu'aux deux tiers de la sentence, le séjour du résidant est régi par une entente signée suite à une référence par le tribunal, le SCC ou la DGSC. Le résidant travaille ou étudie. L'aide apportée au résidant obéit aux priorités suivantes :

    • Rompre avec la dynamique de la délinquance;
    • Soutenir la «réorganisation psychosociale » (amis, famille, vie amoureuse).

    Services

    • Hébergement (pension maximale de 45$/sem.)
    • Aide à l'emploi
    • Aide à la réinsertion sociale
    • Intervention de bénévoles
    • Programmes d’ateliers adaptés, allant de très restrictif à souple

    Clientèle

    • Détenus provinciaux : absence temporaire, libération conditionnelle et probation;
    • Détenus fédéraux : semi-liberté, libération totale, libération d’office (dépannage ou assignation à résidence), projet communautaire, placement extérieur, PSSE.

    Capacité

    25 places (10 «provinciaux», 15 «fédéraux»)

    Conditions d'admission

    • Payer sa pension, s'il y a un revenu.
    • Collaborer au bon fonctionnement du Centre.
    • Respecter les conditions de la CNLC ou de la CQLC.

    Critères d’exclusion

    • Les cas psychiatriques non stabilisés
    • Les personnes se déplaçant en fauteuil roulant

    Renseignements additionnels

    Accréditation SCC et Direction générale des services correctionnels. Contrat de service avec le SCC. Le candidat de juridiction fédérale est référé par un ALC suite à une enquête communautaire. Le Bureau de l’Estrie du SCC, au téléphone 819 564-4235. Contrat de service avec la Direction générale des services correctionnels. Le candidat de juridiction provinciale est référé par un ASC d’un établissement local de détention, un agent de probation ou la CQLC.

    Coordonnées